Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 15:11
 

-Ras Lanouf-

!!!


En tous cas fort opportunément, à la faveur pan-atomique des évènements, après que la politique spectacle ait feint d'épouser la jolie jeune fille libyenne à peine pubère, splendide et insurgée,  comme dans un "tsunami politique", voir pour d'autres de l'avoir "pudiquement adoptée un peu du bout des dents" sans trop d'éclats, la cata au japon permet fort commodément de passer sous silence que cette révolution-là, cette insurrection radicalisée de trop, est maintenant écrasée, massacrée, bousillée au prix de milliers de morts avec le soutien en demi-teinte de tous "les démorates occidentaux patentés" qui affichent faussement de la soutenir ...

Benghazy l'héroïque
sous les bombes est  en passe de n'être plus qu'un lointain souvenir

comme Ras Lanouf, Tobrouk et ces autres villes vaillantes hier &  Demain.


-Des villes bientôt en cendres-

http://www.dna.fr/fr/images/77f000c4-8ce7-4ba1-a722-2db073cf2ac2/DNA_02/Face-aux-chars-pro-Kadhafi-des-armes-automatiques-sur-le-toit-des-voitures.-Selon-la-television-d-Etat-la-ville-petroliere-de-Ras-Lanouf-a-ete-reprise-aux-insurges-hier.-(Photo-AFP).jpg


Pour la forme les États de l'U.E, à reculons, - et ne parlons même pas de ricains!-  font mine de s'y intéresser encore un peu et tchatchent mollement  à l'ONU sur la question d'une zone d'exclusion aérienne ou on ne sait quoi au juste. -Peut-être est-il même question de couler préventivement toutes les embarcations emmerdantes, directement là où elles sont encore amarrées....- Des fois que des Libyens comprenant que maintenant tout est perdu, que l'Europe Démocratique les laissent au fouet et à la schlague de Kadahfi, des fois donc qu'ils voudraient "traverser la grande bleue placée sous haute surveillance" afin de trouver un inespéré et illusoire  refuge auprès de ceux qui ne leur auront apporté aucune aide ou assistance...De ceux qui les auront lâchement vendus! De ceux-là même qui ouvertement se déclarent prêts à les rejeter à la mer, eux, et leurs rafiots improbables!


-"Dimanche soir, l’ONU a demandé un accès d’urgence aux victimes

«blessées et mourantes» de ces bombardements...."
________________

-Voila qui sans doute "impactera" le tout
d'une pierre blanche audacieuse"-
__________________


Il n'est pas difficile de reconnaitre que ce côté-ci de la Méditerranée il n'aurait pu être toléré qu'une révolution intolérable, si peu utile à quelques intérêts géo-stratégiques bien au delà du commerce immédiat avec le vieux campeur barjot, contre d'autres prévisions à moyens termes, l'eau et le schiste par exemple puisse sortir victorieuse juste après qu'aient été matées avec le brio diplomatique que l'on sait,  les tentatives précédentes, tunisiennes, ou égyptiennes, refourguées aux mêmes dirigeants dans la "valse sinistre des caciques" prolongées aujourd'hui en Jordanie, à Gaza. mais aussi sous un autre jour au Yémen,à Barhein, en Iran.

A bien des égards le cas "libyen" sera assimilable au "cleb's oublié"  

-plus ou moins volontairement-

dans le coffre de la bagnole sur une aire d'autoroute, en plein mois d'aout sur l'autoroute des vacances pendant

la "pause-pipi prolongée" au Ricard-Pernot-Glaçons:

 Peuple-libyen= un peuple de chiens...

________________________



Que cette fois-ci "cette révolution-là" soit écrasée -à temps?- par le vieux dictateur barjot naguère infréquentable, devrait mettre un terme "heureux" à ces "bouleversements incontrôlables" susceptibles à la fois de servir ou desservir également les intérêts supérieurs des nations agissant subrepticement en faveur d'une "nouvelle donne"  nécessairement meurtrière au centre d'un pari global et belliqueux, aussi risqué que hasardeux.

Ainsi donc, l'écrasement des révolutions de "Là-Bas", sous la houlette ultra-visibilisée de Kadahfi, à tout le moins, semblera politiquement  plus "acceptable", pour les masses, en jouant sur le temps et en jugulant possiblement enfin toutes les autres aux alentours, celles-là mêmes qu'il eût été inopportun d'enrayer trop tôt,   qu'il ne s'agissait pas non plus de combattre trop ouvertement ailleurs dans le Maghreb afin de les mieux instrumentaliser comme nous l'avons vu.

Mouhammar tête-de-mort
demeure donc, in fine, à l'insu de son plein gré ou pas, un excellent frein en faveur du confinement des peuples et de leurs "mise au pas " pour le plus grand bénéfice des politiques expansionnistes  Européennes. -Cf: les camps de rétention de ces candidats à l'immigration dans les déserts libyens et financièrement activement soutenus par l'Europe-.Il fallait bien, nolens-volens, "couper en deux" cette déferlante de l'insatisfaction, "lui couper les mains, les oreilles, la langue comme on le fait aux voleurs" afin de pouvoir  s'en assurer le contrôle durablement.

La folie paranoïaque du vieux barjot aura été à cette fin plutôt "bien instrumentalisée".


Las, jusque au au séisme au Japon arrivant à point nommé avec ses fantastiques et inespérés dégâts humanitaires et technologiques collatéraux, le plan faisait eau un peu de toute part, et  le cafouillage occidental semblait entrer dans une voix sans issue...

Les vieilles recettes précédentes -telles le 11 Septembre- pour n'en citer qu'une,  semblaient elles aussi épuisées et menaçaient fort de ne pouvoir à elles seules stopper l'incendie de la guerre sociale; La panne d'imagination menaçait et cependant il demeurait urgent d'attendre l'inspiration qui ne venait pourtant pas.

 

Miracle:

http://q.liberation.fr/photo/id/257240

Maintenant de nombreux brasiers enflamment le monde.

Certains au comble de l'absurdité permettent d'en éteindre d'autres, fut-ce au péril de la planète toute entière.

 

Le profit ne reculera jamais devant rien, partout il sera sans pitié. Il nous faudra bien nous aussi en tirer les enseignements et cesser de nous en remettre aux bêlants et pacifistes réformistes.


La colère gronde.
-Steph-

--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com


Partager cet article

Repost0

commentaires

steph 14/03/2011 19:15



Sauf si cette "reconnaissance" du CNT  ne visait à rien d'autre qu'au phagocytage diplomatique sensé redresser les cafouillages précédents avec en tile de
mire  et de fion un largage en bonne et due forme.


Ce qui aura permi au Quai des Orfraies de gagner "un peu de
temps" avant de cafouiller à nouveau comme on peut l'entrevoir déjà.


Dans le pire des cas de figure, la diplomatie héxagonale pourra toujours se flatter les fesses en mettant en avant "n'avoir pas", cette fois-ci, cautionné Ben Ali...heu....Oups:Kadahfi.


 


Maintenant il s'agit de siffler la fin de la récré et, nous n'en doutons pas, ils sont nombreux avec zèle et ardeur à s'y employer!


S.



geneghis 14/03/2011 18:56



Bah! Tous ont tellement attendu que Kadhafoldingue est en train de reprendre le dessus, et voir tous les occidentaux se mordre les doigts d'avoir recommu les insurgés comme Comité de Transition
beaucoup trop vite.


Ce soir, beaucoup iront se coucher en réfléchissant comment reprendre les relations diplomatiques avec le clan trop vite enterré.



geneghis 14/03/2011 16:01



Mais n'est-ce point Zorro Sarco qui reconnut in facto le Gouvernement de Transition Libyens? Ne sont-ce donc point les insurgés ou ce qu'il en reste qui ont demandé depuis le début, l'aide des
pays occidentaux qui soudain, ne veulent plus pratiquer l'ingérence, comparant lâchement la Libye à l'Irak?


Et ne sont-ce point ces navires "croisières s'amusent" qui naviguent près des côtes libyennes pour avoir une meilleure vue sur l'impact de leurs armements vendus à Mouammar Kadhafou du bonnet,
notant ainsi les défauts qui faudra corriger sur leur prochaine économie létale?


De tout coeur avec les opprimés qui sont armés de leur seul courage et de leur Kalach minable!


 



Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif 14/03/2011 16:21



Il va sans dire que la reconnaissance de la CNT libyenne....heu pardon: le CNT dont les représentants
avec d'incroyables têtes d'anarchistes ont été reçu à l'Elysée en grand transit correspondrait à peu près à la reconnaisance des anarchistes espagnols en 36 par ces staliniens qui ne leur
refourguèrent que des fusils obsolettes, déglingués et sans munition...puis, pour faire bon poids les librèrent aux troupes et à la police de
Franco!


Sauf que là, Sarkoléon n'aura pas même roulé un pétard, refilé un 7.65 ou un 11.43: que dalle, peau de balle et balais de crin; juste une photo pour la pose et la pause-baise!


 


Les promesses n'engagent jamais que ceux et celles qui les écoutent. Et, dans ce cas précis, Nabotcélong  a bien joué des talonnettes!


 


S.